OGATA (75003)

RETOUR AU RESTAURANT!

J’ai choisi de fêter la réouverture des restaurants en allant déjeuner en gourmet solitaire dans le marais chez OGATA, un des restaurants qui figurait sur ma liste depuis un bon bout de temps. Ogata est un lieu protéiforme, à la fois restaurant, bar, salon de thé, boutique d’objets design. C’est un lieu qui célèbre la gastronomie et les arts de la table à la japonaise. Le restaurant porte le nom de son créateur : un designer japonais du nom de Shinichiro Ogata.

Disons le tout de suite : c’est une expérience immersive très réussie que j’ai pu vivre chez OGATA. En arrivant à 12h, j’étais le premier client à pénétrer dans ce magnifique temple de 800m2 ! Au rez de chaussé, on retrouve la boutique et le salon de thé, alors que le bar et le restaurant sont à l’étage. Le lieu est sublime, et les volumes sont impressionnants.

Beaucoup de soin et de détails ont été apportés à la réfection du lieu. Au sol, on retrouve un béton japonais mélangé à de la poudre de coquille d’oeuf, ce qui donne un aspect brillant qui va continuer de se patiner avec le temps. Les arrêtes des murs ont été arrondies et donnent un aspect très doux.


L’accueil est sobre et discret. Je suis incroyablement heureux de remettre les pieds dans un restaurant et je ne peux m’empêcher de communiquer cette joie avec la personne qui m’accueille et me place au comptoir. Je vous laisse découvrir en images la composition du menu du jour. L’entrée est une sorte de mini Bento de 8 petites mises en bouche, mélangeant les textures, les cuissons, et les saveurs. On y trouve pêle mêle du chou kale avec du miso blanc (sucré), des asperges avec une gelée de yuzu, des aubergines frites, des sashimis de daurade, du poulet, un autre poisson en friture…

Je choisi d’accompagner ces amuses bouche avec une infusion de sencha froid.

Pour la suite, j’avais le choix entre de la viande, un poisson, et un pot au feu japonais. Je choisi le poisson (truite),cuisinée au beurre et au shoyu. La cuisson est parfaite, et les accompagnements (cebettes et champignons Portobello) sont fondants à souhait. Le plat est servi avec un bol de riz complet (genmai). On trouve également sur un petit plateau à part une sélection de pickles (tsukemono maison).

Le dessert est un blanc manger au macha vraiment incroyable. C’est de loin le meilleur que j’ai jamais mangé. Une jolie claque pour finir ce repas, accompagné d’un petit thé hojicha.

Je sais que ce type de lieu ne ravira peut-être pas tout le monde. Certains trouveront l’ambiance un peu froide et trop monacale. Je trouve pour ma part que cette ambiance zen et épurée forme un superbe écrin qui magnifie les plats proposés. Bref, si vous aimez ces aspects du Japon, vous ne serez pas déçus.

OGATA
16 rue Debelleyme
75003 Paris

Laisser un commentaire