Takikomi gohan : le riz japonais dans tous ses états

takikomi gohan

Il n’y a pas longtemps, je vous présentais une recette de riz à sushi. En y réfléchissant, je me suis rendu compte que les français connaissaient assez mal le riz japonais et ses différentes formes.

Les français le connaissent surtout dans sa forme simple  d’accompagnement (riz blanc), ou dans sa forme assaisonnée, pour le riz à sushi (avec du vinaigre de riz et du sucre).

Pourtant, le riz japonais permet toutes les fantaisies de formes, de textures, ou d’assaisonnements, et peut aussi être considéré comme un plat à part entière. Aujourd’hui, je vous présente une version que j’apprécie beaucoup, et qui est très facile à faire, et déclinable à l’infini, c’est le takikomi gohan 炊き込みご飯, ou riz cuisiné. C’est un plat dans lequel on place différents ingrédients avec le riz directement dans l’autocuiseur. Chose rare avec le riz, on l’assaisonne directement à  la cuisson avec du shoyu et du mirin.

Comme je l’ai dit, les possibilités sont infinies, même si au Japon, on retrouve souvent certaines associations comme carottes, champignons, poulet, pois gourmands ou petit pois, des algues hijiki, et même du konyaku

Voici différentes versions que j’ai réalisées:

Une recette végétarienne avec carottes, petits pois, et champignons shiitake (préalablement réhydratés). J’ai utilisé l’eau dans laquelle j’ai fait tremper les champignons pour cuire mon riz, car ce bouillon contient beaucoup d’umami qu’il serait dommage de le jeter. Les petits pois ont été cuisiné à part et ajouté à la fin de la cuisson (pour qu’ils gardent leur vert et leur croquant).

takikomi gohan végétarien
takikomi gohan végétarien

 

Ci-dessous, la même version, mais réalisée avec quelques morceaux de blancs de poulet.

 

takikomi gohan
takikomi gohan poulet et légumes

 

N’hésitez pas à essayer chez vous, c’est très simple à faire, et vous pouvez réaliser de nombreuses variantes de cette recette qui change vraiment du traditionnel bol de riz blanc japonais. A vos baguettes !

 

 

Une pensée sur « Takikomi gohan : le riz japonais dans tous ses états »

Laisser un commentaire