Bistro Ramen Ryukishin (2ème)

A NEW RAMEN IN TOWN

je vous parlais récemment de la fermeture de Tofuya, un concept store original autour du tofu, mais qui n’avait pas tout à fait rencontré son public (et un peu caché dans la rue de Richelieu).
l’emplacement du restaurant situé rue de Richelieu n’est pas resté vide très longtemps, et a laissé place à un nouveau restaurant de ramen nommé Ryukishin. Il s’agit d’une chaîne de ramen crée par MATSUBARA Tatsuji, et déjà implantée au Japon (Tokyo, Osaka) mais aussi en Europe (Espagne, Italie).

LE RESTAURANT

La devanture est très jolie avec un grand rideau – noren – blanc à l’entrée et son immense logo en hauteur. A l’intérieur, l’espace disponible est particulièrement exiguë, notamment au rez de chaussée, qui abrite un bloc cuisine semi fermé, quelques tables, et quelques places au comptoir.

L’agencement de l’espace est très optimisé, mais les personnes grandes auront du mal à se sentir à leur aise à l’intérieur. Si le temps le permet, je vous conseille de vous installer en terrasse ou dans la salle à l’étage.
La décoration du lieu comme la mise en lumière sont très soignées: Un petit vase fleurie orne chaque table qu’un spot de lumière vive vient mettre en valeur. C’est très réussi, et pas banal pour un ramen-ya.

COTE NOUILLES

Comme chez Ramen Bol ou kodawari ramen, le bouillon est aussi à base de poulet. La carte propose trois bouillons de base, Paitan, Chintan mais également Vegan,

II faisait très chaud le jour de ma venue, alors j’ai opté pour un tsukemen, des nouilles froides que l’on trempe dans un bouillon épais. celui-ci était servi avec deux karaagé (beignets de poulets frits). Je me suis également laissé tenté par des gyozas frits.
Tout était très bon, rien à redire de ce coté là. En revanche j’ai trouvé les quantités vraiment un peu juste, et pas en adéquation avec les prix ( 18€ en formule avec les gyozas).

De manière générale, je trouve dommage que certaines chaines, ne parviennent pas à proposer des tarifs plus attractifs sur un plat populaire comme le ramen. Au Japon, un excellent ramen coute rarement plus de 1000-1200yens (à peine 10€!). D’autant qu’ici les ingrédients utilisés (Poulet, farine pour les ramens…) sont français. D’ailleurs, au Japon,  Ryukishin ne vend pas son ramen à ce prix !!!!

Pour conclure, j’ai bien aimé l’expérience proposée, mais je ne ferais pas de Ryukishin ma cantine régulière pour ce prix. Pour moins cher, je préfère largement aller manger chez Kodawari ramen, qui est en plus très dépaysant.

RYUKISHIN

59 Rue de Richelieu
75002 Paris 2

Laisser un commentaire