Souvenirs du Japon : kaitenzushi (kamakura)

Je me souviens d’un été japonais particulièrement chaud, et d’un long week-end au bord de la mer du coté de Kamakura. Pour nous restaurer et trouver un peu de fraîcheur, nous avions décidé de rentrer dans kaitenzushi. C’est l’un de ces restaurants où les sushis et autre mets tournent sur un convoyeur électrique (kaitenzushi 回転寿司= sushis tournant). Celui-ci est assez grand. Plus grand que ceux que j’ai pu voir à Tokyo. Comme souvent au Japon, la variété de poissons est impressionnante, et la fraicheur est au rendez-vous, comme mon embarras devant tant de choix. Par quoi commencer? J’hésite. Je me sers d’abord un thé vert en poudre, boisson incontournable pour accompagner le poisson cru. Chaque place au comptoir possède son petit pot de thé vert, et son robinet d’eau chaude. Self service à la japonaise ! Je verse religieusement quelques gouttes de shoyu dans une petite coupelle, et j’attrape ma paire de baguette que je sépare d’un coup sec. Clac ! ça y est, le jeu commence, et j’attrape ma première assiette de poisson. Le reste de cette aventure culinaire se fera en  images…

kaiten sushi-5

kaiten sushi-6

kaiten sushi-7

kaiten sushi-9

kaiten sushi-10

kaiten sushi-11

kaiten sushi-12  kaiten sushi-15

kaiten sushi-17

Voilà, gochisosama deshita (merci pour le repas) ! Il ne reste plus qu’à compter les assiettes pour découvrir l’addition finale (chaque couleur d’assiette correspond à une gamme de prix).

https://en.wikipedia.org/wiki/Conveyor_belt_sushi

 

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. CECJ2 dit :

    Belle pile d’assiette effectivement ! 10.000 yens?

Laisser un commentaire