Tokyo : les bons spots pour découvrir la cuisine japonaise

Après plusieurs semaines de pause estivale, voici un petit article de rentrée sur les meilleurs spots pour découvrir les multiples facettes de la gastronomie japonaise, pour ceux qui ont la chance de voyager au Japon (et vous êtes nombreux à y être allés au mois d’août). Petite liste non exhaustive des meilleures expériences culinaires de Tokyo.

TSUKIJI, LE MARCHÉ AUX POISSONS

tsukiji

C’est bien sur l’un des endroits incontournables de la capitale et qui figure en bonne place de tous les guides touristiques consacrés à la capitale.  Que l’on y vienne à 5h du matin pour découvrir les étals de poissons fraichement débarqués des bateaux, ou que l’on y vienne pour flâner dans ses petites ruelles à la recherche d’un restaurant, la visite de Tsukiji 築地 ne laissera personne indifférent. Le marché vit actuellement ses dernières heures, car le projet de déménagement pour un lieu tout neuf est en cours (un peu plus loin vers Toyosu).

LE MARCHE DE KAPPABASHI 河童橋

C’est la caverne d’Alibaba pour les fous de cuisine. On y trouve des dizaines de magasins de part et d’autre d’une grande avenue, proposant des articles de cuisine souvent destinés aux professionnels, mais les particuliers sont les bienvenus!. C’est l’endroit parfait pour trouver l’objet de cuisine de vos rêves : une poêle en fonte pour faire des taiyaki たい焼き, une boite pour tailler vos morceaux de katsuo 鰹…

http://www.kappabashi.or.jp/en/index.html

DEPACHIKA

Les depachika デパチカ désignent les sous sols (chika) des grands department stores (depâto) et qui sont très souvent consacrés aux rayons alimentaires. Mon préféré est celui d’Isetan. On peut littéralement y passer des heures. C’est l’un des endroits les plus fascinants lorsqu’on aime les beaux produits. Vous trouverez ici ce que la planète produit de meilleur (et souvent de plus cher): gâteau, pâtisserie, vin, fromage, viande, poisson, fruits…C’est un bel endroit pour faire ses cadeaux avant de repartir du pays.

Plus d’infos (en anglais): http://www.jnto.go.jp/eng/attractions/dining/depachika/

DEPATO RESTAURANT FLOOR

Les grands magasins japonais sont souvent conçus de la même manière, avec le rayon alimentaire en sous sol, et le dernier étage, consacré aux restaurants. On y trouvera toujours une grande variété de restaurations possibles (japonais traditionnel, sushi, chinois, français, coréen…) et pour différents budgets (du simple café au grand restaurant). Certains d’entre eux sont des chaînes, d’autres sont des restaurants indépendants de qualité. C’est toujours un plan possible quand on est pressé ou un peu perdu.

http://www.daimaru.co.jp.e.md.hp.transer.com/tokyo/restaurant/index.html

LE MUSÉE DE LA BIÈRE DE YEBISU 恵比寿

Le Japon n’est pas en reste niveau alcool. Il y a bien sûr le saké (ou plutôt le nihonshu) mais également la bière.  YEBISU  (que l’on prononce EBISU) est une marque de bière qui a donné son nom à ce quartier et à sa gare. Le musée qui lui est consacré vous apprendra les secrets de fabrication de la célèbre boisson, et vous aurez aussi la possibilité de faire une dégustation à la fin du parcours.

http://www.sapporoholdings.jp/english/guide/yebisu/

LE QUARTIER D’ASAKUSA 浅草

asakusa doori

Après Tsukiji, c’est une autre destination phare de la capitale. La célèbre allée qui mène au temple Sensoji regorge d’échoppes traditionnelles, dont de nombreux fabricants de sembei (crackers de riz). Ceux-ci sont souvent grillés et aromatisés sur place, devant les clients.

TOKYO STREET FOOD

yakisoba

Tokyo est également célèbre pour sa street food de qualité. Vous la trouverez à coup sûr à proximité des nombreux festivals d’été (matsuri) sous forme de stand proposant yakisoba 焼きそばet takoyaki たこ焼き. La street food se découvre aussi dans les petites échoppes présentes dans les quartiers plus populaires de la ville comme du coté de Ueno. D’aspect parfois rudimentaires, ces food corner sont parfois très sympa pour déguster des onigiris maison, ou des petits taiyaki sucrés. Enfin, la street food se découvre aussi le soir près des stations de train où viennent s’installer le temps d’une soirée des vendeurs ambulants appelés yatai, et proposant un bol de nouille pour une somme modique.

IROIRO (divers)

Parmi les autres spots que je conseillerais volontiers, il y a bien sûr les Izakaya 居酒屋, ces pubs à la japonaise qui permettent de découvrir de nombreux types de plats au cours d’un seul repas (puisque ceux-ci sont servis en tapas) ainsi que l’ambiance des afterworks nippons. Une autre curiosité, ce sont les tachinomiya, des endroits où l’on mange et l’on boit debout.

izakaya

IMG_1421

Le voyageur qui déciderait de s’éloigner un peu de Tokyo trouvera également d’autres endroits pour découvrir la gastronomie…

LE MUSÉE DU RAMEN DE SHIN-YOKOHAMA

Passionné par les ramen? Ce musée est fait pour vous!

http://www.raumen.co.jp/english/

LE MUSÉE DU CUP RAMEN A OSAKA

Si vous passez par le Kansai et l’étonnante ville d’Osaka, ne manquez pas ce musée qui retrace l’invention des célèbres nouilles déshydratées par Momofuku Ando.

http://www.cupnoodles-museum.jp/english/

Cette liste n’a bien sûr pas vocation à être exhaustive. Tokyo est une ville fascinante autant pour ses traditions et sa pop culture que pour sa gastronomie. En quelques semaines seulement passé ici, on se rend compte à quelle point la capitale japonaise n’a vraiment rien à envier à Paris sur le plan de la gastronomie, que se soit pour son accessibilité, sa diversité, et son service.

Tokyo offre en effet une grande variété de restaurants de cuisine étrangère, souvent de très bonne qualité (Italien, Indien…). Enfin pour finir, Tokyo compte également un grand nombre de restaurants étoilés, et les tarifs proposés le midi sont parfois une bonne occasion de découvrir ces établissements.

 

Une pensée sur « Tokyo : les bons spots pour découvrir la cuisine japonaise »

Laisser un commentaire