Ekiben : le bento qui se déguste dans le train

Je préparais depuis un moment un article sur les ekiben, mais l’actualité m’a rattrapé la semaine dernière avec l’annonce faite par la compagnie ferroviaire japonaise JR d’ouvrir un stand éphémère consacré aux ekiben dans la gare de Lyon en décembre prochain. J’en ai eu vent par hasard en passant récemment rue Saint Augustin devant un magasin où avait lieu la journée presse de l’évènement. A peine quelques jours plus tard, la nouvelle était déjà reprise un peu partout. Avant de vous donner plus détails sur cet évènement culinaire unique, voici quelques détails sur ces bento un peu particuliers.

Un ekiben 駅弁, c’est littéralement le bento (ben) que l’on achète dans la gare (eki), et que l’on déguste dans le train. Au Japon, les ekiben sont très célèbres, et il en existe de très nombreuses sortes. A mon sens, l’ekiben se distingue de son cousin le bento (qu’il soit de supermarché ou de konbini), pour plusieurs raisons. La première tient à la présentation et au packaging utilisé. Tandis que le bento est très souvent présenté dans une simple boite plastique à compartiments avec un couvercle transparent, l’ekiben utilise souvent des boites plus compactes (pour que les aliments ne bougent pas lors du transport) faites de mousse polystyrène colorée imitant le bois ou le bambou. Le contenu n’est souvent pas visible de l’extérieur car le couvercle est opaque, et la boite est elle-même enveloppée dans une grande feuille de papier joliment décorée. L’effet de surprise n’en est que plus grand lorsqu’on découvre le contenu une fois assis dans le train. L’autre différence, c’est que l’ekiben est réalisé surtout pour se manger froid (sans doute parce qu’un bento froid est plus discret dans un train au niveau des odeurs) alors que le bento classique peut se réchauffer au micro onde la plupart du temps. L’ekiben est également souvent plus cher que le bento (1000 yens au minimum contre 600 yens pour un bento de konbini) car il requiert souvent plus de travail dans sa préparation et ses ingrédients qu’un simple bento. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas d’ekiben type, et on en trouve vraiment pour tous les goûts et pour tous les appétits, de la petite boite rectangulaire à la grande boite double étages. L’ekiben varie également fortement suivant l’endroit où vous l’achetez, car il utilise souvent des produits et des spécialités régionales. C’est une belle façon de mettre en valeurs les produits et les plats locaux. Japon oblige, les ekiben sont très souvent adaptés aux différentes saisons, à la fois dans le choix des produits et dans celui du packaging. Découvrez quelques exemples ci-dessous.

ekiben

 

ekiben_01

Ceux d’entre vous qui sont passés par la gare de Tokyo ont sans doute remarqué ces nombreuses boutiques où l’on peut acheter ces ekiben avant de prendre le train. Personnellement, j’ai très souvent acheté ces boites repas lorsque je prenais le shinkansen. Impossible d’y résister. J’adore l’idée de découvrir le repas que j’ai choisi une fois assis tranquillement à mon siège. C’est toujours une surprise. J’aime cette conception du voyage en train ! Ci-dessous, un joli ekiben dégusté entre Tokyo et Osaka il y a quelques années.

Revenons sur l’opération Ekiben qui aura lieu à la gare de Lyon : Le kiosque ouvrira du 1er décembre au 31 janvier. C’est plutôt une bonne nouvelle, car cela laissera le temps aux gens de découvrir cette tradition. 5 bento seront proposés entre 8 et 15 euros. On trouvera le bento onigiri, le maki sukeroku, le bento omotenashi, le bento makunouchi, et enfin le bento Paris-Lyon, une version francisée entrée-plat dessert à 4 compartiments avec du bœuf Charolais façon sukiyaki.

Cette opération m’excite beaucoup car elle fera découvrir l’ekiben au public français et donnera peut-être envie à certains restaurateurs de proposer le même concept mais à la française, en reprenant certains plats emblématiques de nos régions. Cela nous changerait des horribles sandwichs sncf…

ekiben une

A vos baguettes !

Sources photos :

http://www.ekiben.or.jp/main/

http://www.nre.co.jp/ekiben/tabid/227/Default.aspx

http://www.jreast.co.jp/press/2015/20151008.pdf

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. Louis-Marie dit :

    J’avais jamais fait gaffe que les ekiben étaient des repas surprises… Pourtant j’en ai pris quelques uns.
    C’est pas totalement le hasard quand t’en achètes un, non? Genre ils ouvrent pas une boîte en présentation dans les magasins, quand même?

    1. Marco dit :

      Non bien sûr, tu choisis quand même ton bento ! le papier d’emballage reprend parfois une photo ou une image du contenu ou de l’ingrédient principal mais pas toujours. Sinon, il y a parfois des photos en magasins, mais c’est pas tout à fait pareil que le bento que tu achètes au Konbini et dont tu vois clairement ce que tu vas manger. Mais le concept du bento surprise, bonne idée ! 😉

Laisser un commentaire